Le Gilles ou le Pierrot

DSCF2885Longtemps appelé le « Gilles », que Jean-Antoine Watteau peint en 1684, est aujourd’hui connu sous le nom du « Pierrot ». Il aurait servi d’enseigne du café de l’ancien acteur Balloni. Les personnages du bas du tableau sont issus de la farce et contribuent à appuyer le côté énigmatique du tableau. Beaucoup de mystère entoure cette toile: qui est cet « amuseur triste » comme le décrivait le peintre? Est-il peint à partir d’un modèle vivant (ami de l’artiste? comédien connu à l’époque?) ou est-ce une allégorie dépersonnalisée? On ne sera peut-être jamais. Ce qui me fascine devant ce tableau c’est l’impression qu’il a quelque chose à nous dire mais n’y arrive pas. J’aime son habit blanc immaculé. L’absence d’action est très forte dans la composition du tableau. En 1869, le Docteur Louis La Caze en fait don au Musée. Auparavant, le tableau avait appartenu à Dominique Vivant-Denon quand il était Directeur du Musée sous le Premier Empire. Si quand vous verrez le tableau et que le personnage vous dit quelque chose, soyez gentils et dites le moi…

Où le trouver?

Aile Sully

Salle 36 des Peintures Françaises

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s